Idées de séjour
 Accueil    Idées de séjour

Préparez votre séjour à partir de notre cartographie, sur nos destinations : Bourgogne, Montagne du Jura, les Vosges.

Vous retrouverez ci-dessous quelques idées de circuits « Castle Break », afin de découvrir les château le temps d’un week-end !

 

Quelques idées de circuits Castle Break
(Tarifs sur consultation des sites internet)

  • Package n°1

Château de Couches : Nuitée
Ce château fort médiéval dit de Marguerite de Bourgogne, propose sur son piton rocheux un nouveau circuit de visite pour découvrir ou redécouvrir la succession singulière de ses phases de construction. Le site du Château de Couches, au titre de monument historique, offre plusieurs phases successives de l’architecture entre la fin du XIème et le XIXème siècle. Entre ses vignes et le panorama vallonné vous remarquerez depuis le parc ce château fort médiéval.

Château de Sully : Dégustation
Forteresse médiévale entourée de douves. Cour carrée Renaissance et majestueuse façade classique et terrasse sur l’eau. Demeure de la Duchesse de Magenta et ses enfants. Lieu de naissance du Maréchal de Mac Mahon, l’unique Président de la République originaire de Bourgogne.
Site internet : Château de Sully

Château de Rully : Visite
Forteresse médiévale édifiée à partir du donjon du XIIème siècle, le château présente une architecture militaire : chemin de ronde, créneaux, archères… les communs du XVIIIème siècle ont la plus grande toiture de pierres en Bourgogne. Planté au cœur d’un domaine viticole, le château appartient à la même famille depuis l’origine.
Site internet : Château de Rully

  • Package n°2

Château de Frontenay : Nuitée
Construit sur un éperon pour protéger les convois de sel, Frontenay a réussi à passer les siècles avec ses salles voûtées du XIIe siècle et son donjon du XIVe. La façade Violet le Duc d’un bâtiment  XVIIIe témoigne qu’un certain art de vivre a succédé à l’art de la guerre. Et s’exprime dans l’étagement des terrasses et jardins, l’allée des charmes, les bosquets de lilas… Confié en 1446 par les seigneurs de Chalons-Arlay à un de leurs écuyers, Gauthier de Fallerans, Frontenay est toujours habité par ses descendants.
Site internet : Château de Frontenay

Château de Syam : Visite
La villa est édifiée par l’architecte Champonnois l’aîné, pour Jean-Emmanuel Jobez. Cette nouvelle demeure et ses écuries sont construites au milieu d’un vaste parc forestier du massif du Jura. Cette demeure carrée, très originale pour la région, est constituée de quatre façades ornées de pilastres de style ionique aux angles, et d’un toit coiffé d’un belvédère qui assure l’éclairage zénithal de la rotonde centrale de l’édifice. En 1828, Alphonse Jobez hérite de la villa en construction de son père, dont il assure la continuité des travaux jusque dans les années 1840. Le domaine est transmis à la dynastie familiale héritière, jusqu’à sa vente en 2001.
Site internet : Château de Syam

Château d’Arlay : Dégustation
Le Château a été aménagé en 1774. Délabré, il a été racheté par la Comtesse de Lauraguais, Princesse d’Isenghien, riche héritière de la forteresse des Chalon-Arlay. L’architecte comtois Rémy Léger en utilisa la base en forme de U pour édifier un château aux vastes dimensions, de style néo-classique. Du couvent, il ne conservera intact que la cave et fit ajouter au château central deux pavillons latéraux à usage d’écuries, à gauche sur la cour d’arrivée pour les invités de la Comtesse et à droite pour elle-même. A l’emplacement du cloître d’origine, une cour d’honneur a été dessinée.
Site internet : Château d’Arlay

  • Package n°3

Château de la Verrerie : Exposition
À sa construction, c’était une usine qui abritait la Manufacture royale des cristaux de la reine Marie-Antoinette. Dans la cour, les deux constructions coniques, anciennes halles accueillant les fours de fusion du verre, témoignent encore de cette activité. A partir de 1837, la manufacture devint la résidence des Schneider, maîtres de forges, qui transformèrent progressivement l’ensemble des bâtiments. Dans le corps central du château se trouve le Musée de l’homme et de l’industrie, où vous pourrez découvrir les collections qui retracent l’histoire de la ville du Creusot. En plus de la visite des collections permanentes, le Musée de l’homme et de l’industrie propose une riche programmation : expositions temporaires, conférences, ateliers pour les jeunes publics.
Site internet : Château de la Verrerie

Abbaye de la Fertée : Nuité
Première fondation de St-Etienne (1113), la Ferté fut l´une des plus importantes abbayes cisterciennes. L´église a disparu mais le magnifique palais abbatial subsiste intact. Son décor intérieur évoque superbement l´art de vivre au XVIIIe siècle. Très vaste escalier, salons à boiseries sculptées, tapisseries, tableaux et mobilier d´origine. Galerie avec de nombreux objets scientifiques XIXe siècle. Parc à l´anglaise.
Site internet : Abbaye de la Fertée

Château de Cormatin : Visite
Le plus fastueux appartement Louis XIII conservé en France (1628). Boiseries, cheminées et plafonds richement peints, sculptés et dorés. Meubles et tapisseries du XVIIe siècle. Vaste escalier de pierre (1624), cuisine pittoresque et salons décorés en 1900 pour un directeur d´opéra. Parc de 12 ha, parterres fleuris, grand labyrinthe de buis, potager à l´ancienne, théâtre de verdure.

Pour Lamartine, Cormatin était « un séjour d´attrait, d´art et de délices ».
Site internet : Château de Cormatin

  • Package n°4

Château de Saint Point : Visite
Château de Lamartine. Saint Point, château féodal, est acheté en 18O1 par le père du poète. Alphonse de Lamartine s´y installe en 182O après son mariage avec une anglaise, Mary Ann Birch. Restauré et agrandi, le château va rester sa propriété familiale jusqu´à son décès en 1869. Toujours restés intacts et visibles dans plusieurs pièces, mobilier, objets et souvenirs de sa vie privée et politique, ainsi que l´ensemble de son œuvre littéraire.
Site internet : Château de Saint Point

Château de Pierreclos : Dégustation
En 1282 le seigneur engage son château auprès du Duc de Bourgogne. Cette place forte a traversé les grandes périodes de l’Histoire de France : la guerre de 100 ans, les guerres de religion, la Révolution française et évolue depuis le XVIIIème siècle en château et jardin d’agréments.
Site internet : Château de Pierreclos

Château de Fleurville : Nuitée
Édifié en 1624 par les comtes de Fleurville, entre Tournus et Mâcon, le château a été entièrement restauré depuis 2000. Sa façade lumineuse en pierre de Bourgogne, sa belle tour ronde, son parc aux frondaisons séculaires, ses hautes cheminées et ses sols aux pavés rustiques, sont encore les témoins aujourd’hui d’un Eternel Art de Vivre.
Site internet : Château de Fleurville

  • Package n°5

Château de Chailly : Nuitée
L’hôtel-Golf Château de Chailly, c’est le charme authentique d’un ancien château du XVIème siècle. Forteresse médiévale anoblie par la Renaissance, le Château de Chailly‐sur‐Armançon, classé Monument Historique, a été restauré avec art pour devenir l’un des plus prestigieux château-hôtel de Bourgogne. Il offre à ses hôtes un confort moderne de grande classe dans un univers de tradition à la française.
Site internet : Château de Chailly

Château de Commarin : Visite
Commarin est mentionné pour la première fois en 1214, comme maison forte, puis Château fort. Ses Seigneurs sont alors des cadets des Seigneurs de Sombernon, qui descendent de la première lignée des Ducs de Bourgogne. Aux 17ème et 18ème siècles, le Château est partiellement reconstruit sur la Maison Forte par Charles de Vienne, et aménagé par Marie-Judith de Vienne, Marquise d’Antigny, Grand-mère du célèbre Evêque-Prince de Talleyrand, Ministre de Napoléon. Les boiseries de la chapelle du Château de Châteauneuf, alors propriété des Vogüé, sont rapportées à Commarin et installées dans la Chapelle du Château.
Site internet : Château de Commarin

Châteauneuf : Exposition
Le château fut construit en 1132 par Jean de Chaudenay pour son fils cadet Jehan qui en prit possession en 1175. Face aux menaces de la Guerre de Cent Ans, les seigneurs de Châteauneuf bâtissent ensuite la puissante enceinte autour du donjon du XIIe siècle. En 1457, Philippe le Bon, duc de Bourgogne, attribue alors la forteresse à son conseiller Philippe Pot, celui-ci modifie alors l’aménagement du château pour en faire une demeure plus confortable. Ainsi, une chapelle et les logis datant de cette époque ont été réalisés dans la cour du château, dans le style architectural gothique flamboyant. En 1936, le comte Georges de Vogüé donne la forteresse à l’État et que Châteauneuf et son village sont déclarés site protégé.
Site internet : Châteauneuf

  • Package n°6

Château de Bazoches : Visite
Établi à mi pente d’une colline boisée sur l’emplacement d’un ancien poste romain aux portes du Morvan, le château féodal de Bazoches, construit au douzième siècle, présente une architecture trapézoïdale constituée de quatre tours et d’un donjon entourant une cour intérieure. Dès son installation à Bazoches en 1675, le Maréchal de Vauban écrivit l’audacieuse  «  Dime Royale  » dont la diffusion fut aussitôt interdite. Descendants de Charlotte de Vauban, fille aînée du Maréchal, les actuels propriétaires conservent de nombreux souvenirs de leur illustre ancêtre.
Site internet : Château de Bazoches

Château de Châtillon en Bazois : Nuitée
Dix siècles d’histoire se racontent à partir de ce formidable château, qui cache, derrière ses lignes pures de forteresse médiévale, le plus grand art de vivre qui soit. Le château, demeure familiale et historique, est un lieu caché en Bourgogne, cerné par le canal du Nivernais et la rivière Aron, dans une campagne préservée et vallonnée à la beauté douce et sauvage où l’on trouve encore authenticité, art de vivre, confidentialité et convivialité.
Il a pour écrin un parc, des jardins, des miroirs d’eau, un canal privé, le tout classé et labellisé ‘’Jardin Remarquable’’.
Site internet : Château de Châtillon en Bazois

Palais des Ducs de Nevers : Exposition
Construit sur la butte qui domine le centre de la vieille ville, le Palais Ducal domine, de sa large façade renaissance encadrée de tourelles polygonales, la place de la République. Ce palais fut la résidence des comtes puis des ducs du Nivernais. Au sous-sol, une exposition permanente présente, de manière extrêmement vivante, le passé ainsi que la vie contemporaine de Nevers, grâce à une muséographie d’avant-garde. Cet édifice fut construit pour Jean de Clamecy, Comte de Nevers, en lieu et place de son ancienne forteresse.
Site internet : Palais Ducal